La gratuité effraie plus qu'elle n'attire, même si de nombreuses personnes prétendent rêver d'un monde où tout serait gratuit. Notre système éducatif, le monde dans lequel nous vivons, tout nous pousse à considérer ce qui nous entoure comme un produit de consommation qui possède non pas une valeur intrinsèque, mais un prix, une valeur marchande. C'est de cette confusion qu'est née une sorte de réaction instinctive : tout s'achète, tout se vend. Il en résulte immédiatement une autre conséquence : tout ce qui semble gratuit est douteux.
On ne peut cependant pas nier toute pertinence à cette conclusion sévère et brutale tant il est vrai que la gratuité cache souvent des intentions vénales.

(à suivre)