Il faut commencer par définir de quoi cette gratuité originelle sera faite et trouver ce qui est possible et concevable pour que le processus se mette en place.

D’abord commencer par définir ce qui, aujourd’hui, apparaît comme essentiel à un être humain.

Comme il ne serait pas réaliste d’imaginer un système qui se déploierait à l’échelle planétaire, je propose de commencer un raisonnement à l’échelle des pays européens dont on peut dire qu’ils sont à un niveau de développement voisin et que leur contexte environnemental est proche.

L’idée fondatrice est la réalisation du bonheur pour chaque individu, étant entendu que ce bonheur ne peut se concevoir que lorsque les besoins vitaux sont satisfaits. Il faut donc arriver, dans un premier temps, à fournir à chaque individu de quoi se nourrir, se loger, se soigner, se vêtir et se cultiver. Ce sont ces thèmes qui constitueront les grands axes sur lesquels devront porter les efforts de nos sociétés pour résoudre durablement les problèmes que nous connaissons.

Projet de Charte

1 – Chaque personne doit pouvoir se nourrir gratuitement, sainement et à sa faim tous les jours.

2 – Chaque personne doit disposer gratuitement d’un logement où elle pourra vivre dans des conditions décentes d’hygiène et de confort.

3 – Chaque personne doit pouvoir être soignée et suivie médicalement gratuitement tout au long de son existence.

4 - Chaque personne doit pouvoir se vêtir correctement.

5 – Chaque personne doit pouvoir bénéficier d’un système éducatif laïc et gratuit. (Cette éducation revêt un caractère obligatoire pour les enfants jusqu’à ce qu’ils aient acquis les connaissances suffisantes à leur autonomie intellectuelle. Il en sera de même pour toute personne étrangère en ce qui concerne l’apprentissage de la langue du pays où elle s’installe. Cette connaissance comprend le langage, la lecture et l’écriture.)

Ce projet peut être amélioré dans sa formulation mais doit rester aussi sobre que possible.